Quelques étapes de fabrication d'un bijou en métal fusionné

Pour une meilleure compréhension de mon travail, des différentes étapes de fabrication avant de finaliser un bijou en pâte de métal, je vous propose un petit raccourci de ces opérations, pour éclairer le processus de création aboutissant à une pièce unique.

Idées de départ et préparation :
La difficulté de ce premier stade est de choisir, de privilégier, de trier parmi les infinies combinaisons possibles qui viennent à l'esprit, parfois ce sont des formes qui surgissent spontanément, parfois c'est la contemplation des matériaux qui fait naître des formes : des perles, des pierres gemmes, de la céramique, mais aussi tous types de matière ou d'élément naturel. Quand l'idée du volume se fait plus précise, il me faut prévoir d'accorder globalement l'aspect du métal qui répondra au matériau associé : J'utilise quelques textures du commerce que j'adore et des textures créées spécialement (moulages en silicone à partir de reliefs divers, tissus, coquillages...), ou bien une texturation manuelle avec des outils. De même, je crée mes gabarits de découpe à partir de croquis.

Moulage, modelage, texturage des éléments, séchage, ponçage... 

Après la mise en forme de la pâte, un temps variable de séchage est nécessaire.

Variable selon qu'il s'agit d'une pièce simple ou d'une pièce composée d'éléments devant sécher indépendamment avant d'être intégrés ensemble. Plusieurs jours sont ainsi parfois nécessaires, jusqu'au séchage total de l'assemblage. Vient ensuite une étape de ponçage faisant déjà apparaître l'aspect métallique, puis l'étape de fusion qui se fait dans un four spécial (durée d'1 heure minimum).

Après fusion : lustrage, sculpture, patine, polissage :
Le métal est révélé, il s'agit à présent de lui donner son rendu, sa texture, sa "peau" (voire sa forme) définitive. C'est une phase fascinante car on peut jouer sur le contraste de parties brillantes très polies et de parties laissées brutes, accidentées, avec du grain...C'est ici que s'accordent les reflets des pièces en métal avec ceux des autres éléments afin qu'ils ne "s'étouffent" pas et se mettent mutuellement en valeur. 

Composition, montage, assemblage, finitions :
Là également, beaucoup de temps passé à ré-évaluer le projet, qui ne fonctionne pas toujours du premier coup malgré le choix préalable des>matériaux : Harmonie générale, recherche du calibre exact ou de la couleur précise de la perle qui convient (avec éventuellement recherche sur le net et commande spéciale chez le fournisseur). Encore quelques jours d'attente dans ce cas avant de le finaliser réellement ! L'assemblage est ensuite plus ou moins long selon le projet et le nombre d'éléments à assembler.

Vient ensuite la dernière étape de finalisation :
Un verni spécial protégeant les métaux de l'oxydation est passé en plusieurs couches à plusieurs heures d'intervalles, sur l’endroit et sur l'envers des pièces et sur toutes les parties en contact avec la peau (de même sur les apprêts CE que j'utilise mais dont je ne maîtrise pas toujours tous les composants métalliques : fermoirs, crochets d'oreilles...)

Et enfin... Pour vous présenter le bijou, séance de prises de vue photographiques et retouches tentant de rendre compte le plus fidèlement possible les reflets et les couleurs (un casse-tête !)…Et prévision du plus joli emballage aux couleurs assorties qui conviendra autant à l'esthétique et qu'à la protection.